Passer au contenu principal

La réalisation des tests de diagnostic de la TBC en Afrique déménage d'Anvers à Cotonou

Un partenaire de l'IMT au Bénin fournit un appui contre la tuberculose à d'autres pays africains

06-12-17

Image 1/1 : Dr. Dissou Affolabi et son team, Cotonou, Benin

Le Laboratoire de Référence National pour la Tuberculose de Cotonou, au Benin, est le dernier membre à rejoindre le Réseau de Laboratoires de Référence Supranational (SRLN) pour la Tuberculose de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). En tant que troisième SRL dans la Région Afrique de l'OMS, il aidera les autres laboratoires pour la tuberculose sur le continent qui connaît beaucoup des 10 millions de cas de tuberculose au niveau mondiale par an.

L'Institut de Médecine Tropicale d'Anvers (IMT), qui est lui-même un centre de coordination dans le réseau SRL Tuberculose de l'OMS, est fier des performances de son partenaire de longue date, le Laboratoire de Référence de Mycobactéries (LRM) de Cotonou. Ces 10 dernières années, avec le soutien de la Coopération belge au Développement, l'IMT a contribué au renforcement des capacités scientifiques du LRM.

Des échantillons du Benin étaient envoyés à Anvers pour des tests de diagnostic de la tuberculose et de l'ulcère de Buruli. Mais grâce au soutien de l'IMT, le LRM a graduellement pris en charge la réalisation de ces tests, y compris les tests moléculaires. Ces derniers sont importants pour pouvoir poser un diagnostic rapide et précis et devraient être réalisés au plus près des endroits où se déclarent des cas. Ensuite, l'IMT s'est concentré de manière croissante sur la préparation de laboratoires régionaux tels que le LRM, des centres d'excellence qui pourraient contribuer au développement des laboratoires dans toute leur région.

Le Dr. Armand Van Deun de l'Unité de Mycobactériologie de l'IMT a particulièrement servi de mentor au Dr. Dissou Affolabi et son équipe à Cotonou ces cinq dernières années concernant la préparation de leurs tâches de référence supranationale.

Le Dr. Armand Van Deun a déclaré : « L'IMT est ravi d'avoir accompagné le voyage du LRM vers l'excellence scientifique. Nos partenaires au Benin sont un exemple de la manière dont les pays en voie de développement peuvent renforcer leurs capacités en matière scientifique et médicale. » Les pays de l'hémisphère sud avec des capacités scientifiques et médicales renforcées et aidant les pays voisins à atteindre un niveau satisfaisant de performance, tel est l’objectif principal du Switching the Poles capacity-building programme de l'IMT.  

L'OMS a déclaré que, grâce à son infrastructure de confinement moderne, son équipe bien formée et engagée, ses liens étroits avec le réseau de laboratoires pour la tuberculose au Benin et sa capacité à fournir une aide pour les laboratoires de référence des autres pays, le LRM méritait son statut à part entière de SRL, qui servira également de modèle pour les autres pays d'Afrique.

Le Dr. Dissou Affolabi a déclaré : « Au fil des ans, de nombreux scientifiques ont contribué à établir des fondations solides pour le LRM. C'est désormais à notre tour de montrer ce que nous pouvons faire pour le Benin et les autres pays de la région. L'IMT a été un partenaire spécial tout au long du chemin, portant toujours un œil attentif au talent et à la formation du personnel. Nous menons plusieurs projets de recherche ensemble, et prenons également de plus en plus la direction de ces projets. »

Fin 2013, l'IMT a réalisé un film au laboratoire de référence de Cotonou pour un documentaire concernant le programme Switching the Poles. Ce film montre les capacités et l'expertise dont fait preuve le laboratoire, de même que la préparation en cours pour acquérir le statut de SRL.

Meer nieuws over

PUBLIC HEALTH     BUITEN LAND