Passer au contenu principal

Des chercheurs internationaux se rassemblent à Anvers pour discuter de pathogènes

10-05-16 15:04

Image 1/1

La 13eme conférence internationale d’épidémiologie moléculaire et de génétique de l’évolution des maladies infectieuses (International Meeting Molecular Epidemiology and Evolutionary Genetics of Infectious Diseases- MEEGID XIII) est la conférence la plus importante sur l’évolution moléculaire des pathogènes, y compris virus, bactéries, champignons, parasites et prions. Du 11 au 13 mai, plus de 200 experts internationaux débateront de problématiques internationales de santé telles que le cancer, le SIDA, Ebola, la malaria, la tuberculose et d’autres maladies infectieuses. Cette conférence aura lieu à l’Institut de Médecine Tropicale à Anvers (IMT).

La série de conférences MEEGID, organisées par Elsevier, rassemble des scientifiques aux expertises variées. Les séances plénières et symposium aborderont des sujets connexes tels que la génétique des populations, l’évolution, la spéciation, la bioinformatique et la génomique.

« Dans un souci de progrès constant, un chercheur doit rencontrer d’autres scientifiques spécialisés dans différentes disciplines, c’est inspirant et cela permet de générer de nouvelles idées. Nous sommes ravis d’accueillir des scientifiques de renom du monde entier à Anvers, MEEGID est un forum de discussion unique permettant une interaction fertile entre la recherche biomédicale des maladies infectieuses et la science de l’évolution au sens large, » dit le prof. Jean-Claude Dujardin, directeur du département des sciences biomédicales de l’IMT.

Cours «Epidémiologie moléculaire appliquée aux maladies infectieuses"

Dans le cadre de cette conférence, l’IMT a organisé un cours de deux semaines en anglais. Le but était d’apprendre aux participants comment les outils moléculaires peuvent servir concrètement dans la recherche des maladies infectieuses.

Au cours de la première semaine les participants ont suivi une formation aux technologies de laboratoire et aux compétences en informatique sophistiquées requises pour les séances spécialisées. Durant la deuxième semaine, ils ont pu opter pour une formation poussée aux techniques de pointe appliquées à leur propre domaine de recherche comme la leishmaniose, le paludisme ou la tuberculose. Ils ont en outre procédé à un large échange de vues avec les autres étudiants. Pendant la troisième semaine et au cours de la conférence MEEGID, ils ont rencontré les grands experts internationaux en ces matières.

Ce cours a pu être organisé grâce au soutien de la société NIPRO.

Meer nieuws over

PUBLIC HEALTH     BUITEN LAND