Passer au contenu principal

ECTMIH2017 : la science au service de la santé publique au cœur d’un congrès européen à Anvers

La 10e édition du « Congrès européen sur la médecine tropicale et la santé internationale » (ECTMIH2017) accueillera 1500 participants à Anvers.

14-10-17

Image 1/1 : Salle de marbre du 'Flanders Meeting & Convention Center'

Du 16 au 20 octobre 2017, près de 1500 experts de la santé venant du monde entier se réunissent à Anvers pour une conférence scientifique sur la médecine tropicale et la santé internationale. Cette conférence est organisée par l'Institut de Médecine Tropicale d’Anvers (IMT), en collaboration avec Be-cause Health et la Fédération des sociétés européennes de médecine tropicale et de santé internationale (FESTMIH).

ECTMIH2017 est le lieu de rencontre des biologistes, des médecins, des épidémiologistes, des anthropologues et d’autres experts en santé du monde entier. Le congrès compte plus de 100 sessions scientifiques sous la devise "La science au plus haut niveau mondial au service du développement mondial".

Le directeur de l’IMT, Bruno Gryseels, est le président de ECTMIH2017 : "La Belgique est un petit pays qui peut rivaliser avec les grandes nations en matière de santé publique mondiale. En collaboration avec des experts du monde entier, nous cherchons de nouvelles connaissances et des solutions pour les problèmes de santé et leur impact global dans le Sud. ECTMIH2017 se porte sur le progrès scientifique et l'utilisation de ces connaissances pour le bien-être de tous, en particulier les personnes défavorisées dans le Sud."

"La médecine tropicale et les soins de santé constituent un domaine de recherche fascinant qui, comme aucune autre discipline, peut apporter de nouvelles perspectives fondamentales. L'impact social de nos recherches a un énorme potentiel et dépend de plus en plus de l'innovation et de la qualité de la science", selon Gryseels.

La recherche européenne en médecine tropicale et en santé publique est par définition fondée sur les collaborations avec le Sud. L'IMT entretient des liens structurels avec 18 partenaires institutionnels et compte des milliers d'alumni en Afrique, en Asie et en Amérique latine. L'importance et l'avenir de telles collaborations est un thème sous-jacent important de ce congrès auquel participeront des centaines de scientifiques du Sud.

Aku Kwamie du Ghana a étudié à l’IMT en 2012. Elle perçoit l’ECTMIH2017 comme une terre propice aux nouvelles idées et collaborations: "J'ai commencé ma carrière dans un laboratoire et je travaille actuellement en santé publique. Je suis donc bien placée pour comprendre l’importance d’une collaboration entre experts de différentes disciplines pour travailler ensemble sur de nouvelles solutions. J'attends avec impatience l'interaction avec les anthropologues, les biologistes et les épidémiologistes du monde entier. Ensemble, nous contribuerons à un monde plus sain."

Les participants se rencontrent dans le Flanders Meeting & Convention Center récemment rénové et situé juste à côté du Zoo d'Anvers. Lors de plus de 100 sessions scientifiques, de nouvelles idées seront partagées dans le domaine de la lutte et du contrôle du paludisme, des virus et des maladies tropicales, des maladies bactériennes et de la résistance aux antibiotiques, avec des résultats provenant de la clinique, du laboratoire, et d’études en population.

Des sujets plus larges tels que la migration, l'accès aux soins de santé, le financement de la santé et les maladies chroniques seront également abordés.
La première mondiale du film “Heart of the Matter” dédié à la recherche scientifique menée par Peter Piot aura lieu le mercredi 18 octobre.

Meer nieuws over

PUBLIC HEALTH     BUITEN LAND