Passer au contenu principal

Les antibiotiques dans l’alimentation animale suspectés d'être à l'origine de la Salmonelle résistante à l'ampicilline

Une étude rétrospective publiée dans The Lancet Infectious Diseases montre que l'utilisation de la pénicilline préventive dans l’alimentation pour bétail dans les années ‘50 a probablement contribué à la propagation des bactéries résistantes aux antibiotiques.

30-11-17

Image 1/1 : Salmonella typhimurium / © Max Planck Institute for Infection Biology

Une étude rétrospective publiée dans The Lancet Infectious Diseases montre que l'utilisation de la pénicilline préventive dans l’alimentation pour bétail dans les années ‘50 a probablement contribué à la propagation des bactéries résistantes aux antibiotiques.

Des analyses de bactéries Salmonelles historiques réalisées par les chercheurs de l'Institut Pasteur en France montrent qu'il existait déjà des bactéries résistantes à l'ampicilline avant que cet antibiotique ne soit utilisé dans le traitement des infections humaines. L'ampicilline, un dérivé de la pénicilline, est aujourd'hui l'un des antibiotiques les plus utilisés. Dans les années ‘50 et ‘60, de faibles doses de pénicilline étaient couramment ajoutées à l'alimentation du bétail aux États-Unis et en Europe.

Dans un commentaire écrit en accompagnement de l’étude française publiée dans The Lancet Infectious Diseases, Sandra Van Puyvelde, Stijn Deborggraeve et Jan Jacobs, de l'Institut de Médecine Tropicale d’Anvers, soulignent le fait que de nombreux antibiotiques préventifs sont toujours utilisés dans la production de viande, principalement dans les économies émergentes du Sud. Même à une faible dose de courte durée, la présence d'antibiotiques dans l’environnement est suffisante pour stimuler la résistance des bactéries. A cause de l’interaction étroite entre les humains, les animaux et l’environnement, ils insistent sur l'importance d’une approche «One Health» (une seule santé) pour combattre la résistance aux antibiotiques.

Liens

Meer nieuws over

PUBLIC HEALTH     BUITEN LAND