Passer au contenu principal

L’IMT a réalisé 400 tests de salive au cours de la semaine de dépistage du VIH

Le nombre de nouveaux diagnostics de VIH en Belgique ne continue pas à diminuer dans le principal groupe à risque.

28-11-16

Image 1/1

A l'issue de la semaine européenne de dépistage du VIH, l'Institut de Médecine Tropicale d'Anvers (IMT) a réalisé près de 400 tests de salive chez les personnes ayant des partenaires sexuels multiples, et qui, de ce fait, courent un risque d’infection par le VIH plus élevé. Le 1er décembre (annuellement la journée mondiale du sida) 2012, l’IMT a lancé le projet de prévention Swab2Know et a détecté au cours des trois dernières années, 35 cas supplémentaires de VIH.

Le nombre de nouveaux diagnostics de VIH en Belgique continue à diminuer, sauf dans le principal groupe à risque: les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes, les homosexuels et les bisexuels. Après une forte baisse l'année dernière, de nouveaux chiffres de l’Institut Scientifique de Santé publique (ISP) montrent que le nombre de nouvelles infections a de nouveau augmenté dans ce groupe.

Fin 2012 l’ITM a initié le projet Swab2Know pour faciliter l'accès au dépistage du VIH. La collecte de salive à l’aide d’une petite éponge permet de détecter des anticorps contre le VIH. Ce test a été développé et validé par le Centre de Référence SIDA de l’IMT. Ce projet était une collaboration entre l’IMT, Boysproject et Sensoa, et a reçu un soutien financier de la ville d’Anvers.

Le projet a suscité des réactions positives de la communauté gay dès le début. Entre 2013 et 2015, l'ITM a analysé plus de 3.000 échantillons de salive ayant conduit à 35 diagnostics confirmés de VIH en plus des 677 diagnostics du centre de référence SIDA de l’IMT dans la même période. Huit nouveaux diagnostics de VIH ont été faits grâce à Swab2Know cette année. Au cours de la semaine du test de VIH, les chercheurs et les infirmières de l’IMT se rendaient plus régulièrement sur le terrain pour réaliser les tests. Les groupes à risque peuvent également commander le test en ligne

 «Nous nous sommes rendus la semaine dernière, avec les collègues de Sensoa, dans les bars, les saunas et les fêtes gays partout en Flandre. Les tests de salive peut abaisser des barrières ; il suffit de passer avec une petite éponge sur les gencives et le test est fait", dit Lieselot Ooms, chercheure à l’IMT.

«En cas de test de salive positif, le résultat devra être confirmé par un test sanguin. Une personne positive sera référée aux soins du VIH. C’est important parce qu’avec des antirétroviraux, les chances de transmettre le virus à un partenaire sexuel deviennent beaucoup plus faibles".

Fin 2012, Swab2Know était une première européenne. Toutefois le succès de projet n’est pas resté inaperçu. En 2015, le projet a été étendu au Danemark, à l'Union européenne, au Portugal, à la Roumanie, à la Slovénie et à l'Espagne, avec l’accompagnement de l’IMT et le financement de l’Union Européenne.

Depuis samedi 26 novembre, tout le monde peut s’acheter dans les pharmacies belges un autotest de dépistage du VIH au prix de € 29,90 et ayant le label CE. Un test anonyme et gratuit avec un suivi et une supervision personnelle par les experts de l'IMT reste possible pour ceux qui changent fréquemment de partenaire, ou qui ont un partenaire séropositif.

Meer nieuws over

PUBLIC HEALTH     BUITEN LAND