Goto content

Master of Science en Santé Animale Tropicale

Contact

Coordinateur du Cours: Maxime Madder, Eric Thys
Directeur du Cours: Pierre Dorny
Secrétariat du Cours: Nadia Ehlinger

MSTAH-MSSAT@itg.be
Tel: +(32)3 2476352
Fax:+(32)3 2476268

Ce cours est organisé par le Département de Santé Animale de l’IMT. Ce département a comme mission de développer, diffuser et appliquer les connaissances scientifiques sur les maladies tropicales chez le bétail dans le but d’améliorer la santé et le bien-être des populations dans les pays en développement. Le département dispose de quatre unités de recherche: la protozoologie (incluant les vecteurs), l’helminthologie, le contrôle des maladies et l’épidémiologie.

Objectifs

Le programme de ‘Master of Science en Santé Animale Tropicale’ (MSSAT) a pour principal objectif de contribuer à la prévention et au contrôle des maladies animales dans les pays tropicaux, au développement d’un élevage durable et sain et, par conséquent, à l’approvisionnement et à la sûreté alimentaire pour l’homme. Cette formation pratique et théorique permet aux participants de faire une analyse rationnelle des situations épidémiologiques et de gérer des programmes de recherche et de développement, avec un accent plus particulier sur les programmes de lutte contre les maladies animales.

Bien que le cours du MSSAT vise à offrir des capacités pratiques et managériales à ses étudiants, son orientation générale reste académique et a pour objectif d’initier les étudiants à l’exécution et l’application de la recherche scientifique. Elle vise un public international de professionnels impliqués dans le contrôle des maladies animales ou dans la recherche liée aux animaux d’élevage dans les pays à revenus bas ou moyens. Le cours ne vise donc pas la  formation biologique ou clinique de praticiens vétérinaires.

Programme du cours

L’enseignement est réalisé en collaboration avec plusieurs universités belges et étrangères, avec l’aide d’experts de l’Union Européenne, ainsi qu’avec plusieurs instituts de recherche vétérinaire et bureaux d’études. La structure modulaire du cours et la possibilité de choisir entre deux options (Contrôle des maladies animales ou Epidémiologie) permet d’adapter le programme aux besoins spécifiques des participants. La majorité des modules sont ouverts à des étudiants externes.

Méthodes pedagogiques

Plusieurs méthodes d’enseignement sont appliquées. L’auto-apprentissage assisté fait partie intégrale du système pédagogique. Des exercices de résolution de problèmes et des études de cas sont organisés afin d’améliorer les capacités de l’étudiant en matière de planification et de formulation de politiques.

Evaluation et diplome

Des examens écrits, oraux et pratiques seront organisés à la fin de chaque module afin d’évaluer l’atteinte des objectifs. D’autre part le progrès du participant sera évalué en continu par des travaux durant les cours et par des devoirs. A la fin de l’année académique, l’étudiant présentera et défendra sa thèse devant un jury international.

Duree du cours

Pour les participants qui suivent la formation en entier, le cours débute vers mi-septembre et prend fin vers mi-juillet.

Criteres d'admission

Pour être admis, les candidats doivent être détenteurs d’un diplôme de Médecin Vétérinaire, d’Ingénieur Agronome, de Licencié en Biologie ou Zoologie ou d’un diplôme équivalent. Des candidats, ayant accompli leurs études universitaires dans une langue différente de celle utilisée pendant la formation MSc, devront prouver leur connaissance de la langue d’enseignement par une attestation. Une connaissance de base de l’anglais est exigée pour les participants du cours francophone. La formation MSc peut accueillir jusqu’à 25 étudiants, dont un maximum de quatre originaires des pays industrialisés.

Introduisez une demande d'inscription utilisant l'outil d'inscription en ligne. Dans le cas où vous auriez des questions concernant cet outil ou si vous n'êtes pas dans la possibilité de soumettre votre demande en ligne, contactez l'administration du cours pour obtenir un formulaire à imprimer.  Pour les étudiants désirant introduire une demande de bourse de la Direction générale de al Coopération au développement (DGCD), le délai d'inscription est le 28 février ; pour tout autre étudiant le délai sera le 1 juin.

Les personnes, qui désirent suivre seulement un ou quelques modules spécifiques à la place du programme total, sont priées d’en faire la demande auprès du coordinateur avant le début de l’année académique. La période, durant laquelle la matière sera enseignée leur sera alors communiquée. La contribution aux frais s’élève à € 370 par semaine de cours.

Accreditation

Le Master of Science en Santé Animale Tropicale est accrédité par la Nederlands-Vlaamse Accredidatie Organisatie.

Droits d'inscription et bourses

Des bourses peuvent être obtenues via l’IMT pour des étudiants venant des pays en développement ou de l’Union Européenne. Vous pouvez contacter le Département via nehlinger@itg.be. Des étudiants venant de l’Union Européenne peuvent faire la demande d’une bourse partielle offerte par des compagnies privées qui sponsorisent les formations de l’IMT.

Pour ce cours de Master international un supplément sur les frais d’inscription inclut un ordinateur portable avec technologie sans fil. Il s’agit d’une initiative de l’IMT pour augmenter la compatibilité de la TIC entre étudiants et avec l’environnement électronique et les bornes d’accès sans fil de l’Institut. Toutes les bourses de l’IMT incluent cette option et nous incitons les autres bailleurs de fonds à opter pour cette formule. L’ordinateur portable reste la propriété de l’étudiant pendant et à l’issue du cours.

Les frais d’inscription sont à régler par virement sur le compte en banque de l’IMT n° 220-0531111-72 (Fortis, 3, Montagne du Parc, 1000 Brussel), BIC/SWIFT : GEBABEBB, IBAN BE 38 2200 5311 1172. Les frais bancaires sont à la charge du candidat.

Riprosat : Le reseau international des diplomes en production et santé animale tropicale

Le Riprosat veut maintenir et stimuler le contact entre le Département de Santé Animale et ceux qui ont participé à la formation. Ce réseau publie deux lettres par an et offre sur demande un support technique et scientifique aux membres du réseau. L’association soutien également des rencontres nationales ou régionales organisées par les associations locales d’anciens étudiants.

Programme du cours


La formation complète vaut 60 crédits (1 crédit représente une charge de travail de 25 à 30 h) et est composée de trois parties :

1. Le tronc commun vaut 10 crédits et est constitué d’un module qui s’intitule : Méthodologie de la recherche en Santé Animale*. Cette partie vise à donner aux participants la connaissance et les outils nécessaires pour organiser des activités de recherche en santé animale dans un contexte général de développement de l’élevage, pour rassembler et encoder des données et pour présenter les résultats d’activités de recherche de manière adéquate.

2. La seconde partie s’élève à 25 crédits et est composée de deux options.
Les deux options de durée identique se concentrent respectivement sur :

Option 1: Epidémiologie. Cette option comporte les modules suivants: Introduction à la statistique*; Systèmes d’information géographique*; Analyses des risques* et Epidémiologie de maladies spécifiques (études de cas – module collectif pour les participants des deux options afin de stimuler l’interaction entre eux.). Les objectifs de l’option “épidémiologie” visent à :

  • donner aux participants les outils nécessaires pour analyser des données expérimentales et épidémiologiques, interpréter les résultats repris dans la littérature et organiser des études simples;
  • permettre aux étudiants de réaliser une analyse des risques détaillée en épidémiologie vétérinaire;
  • familiariser les participants avec l’utilisation des systèmes d’information géographique (SIG) et avec la technologie de l’information spatiale, dans le but de renforcer leurs capacités à comprendre les processus épidémiologiques et à élaborer des systèmes de support décisionnel;
  • permettre aux participants d’appliquer les connaissances théoriques acquises en épidémiologie, en diagnostic et en contrôle de maladie dans le cadre d’une étude de cas.

Option 2: Contrôle des maladies animales et des zoonoses importantes. Cette option est composée des modules suivants Biologie moléculaire et diagnostic de laboratoire*; Contrôle des maladies infectieuses*; Contrôle des maladies transmises par les vecteurs*; Contrôle des helminthiases* et Epidémiologie de maladies spécifiques (études de cas). Les objectifs de l’option “contrôle des maladies animales” visent à

  • familiariser les étudiants avec les notions de la biologie moléculaire, les  techniques de diagnostic de laboratoire et les principes de bonne pratique en laboratoire;
  • donner une connaissance de base en épidémiologie;
  • donner aux participants de bonnes connaissances de base et les compétences techniques nécessaires pour améliorer le contrôle intégré des maladies du bétail transmises par les tiques et les mouches tsé-tsé;
  • familiariser les participants avec plusieurs maladies infectieuses afin de leur permettre de collaborer de façon active et efficace dans un programme de contrôle;
  • donner une introduction sur le contrôle des helminthiases importantes sous les tropiques en matière de santé publique et d’économie;
  • permettre aux participants d’appliquer les connaissances théoriques acquises en épidémiologie, en diagnostic et en contrôle de maladie dans le cadre d’une étude de cas.

3. La thèse représente la troisième partie du programme du Master. C’est un travail personnel de recherche exécuté sous la supervision d’un promoteur. La thèse est défendue devant un jury et vaut 25 crédits. La thèse sera essentiellement axée sur l’application de techniques apprises durant les cours. Les participants sont encouragés à travailler sur des données provenant d’une situation particulière dans leur pays d’origine. Le Département de Santé Animale ou d’autres institutions de recherche pourront aussi mettre des données appropriées à leur disposition.

* Sur demande les modules suivis d’un astérisque peuvent êtres suivis séparément.

eager-warrant