Passer au contenu principal

Vaccination contre la fièvre jaune : indications

Il est conseillé aux voyageurs qui se rendent dans une zone où la fièvre jaune est endémique de se protéger contre cette maladie. Cette prévention consiste en des mesures de répulsion des moustiques et en la vaccination.

Catégories de risques :

Les zones d'endémie de fièvre jaune peuvent être divisées en plusieurs catégories de risque :

  • Risque élevé (rouge) : la vaccination est toujours recommandée, sauf en cas de contre-indication absolue.
  • Faible risque (jaune) : la vaccination est recommandée, sauf contre-indication absolue ou relative.

Contre-indications absolues :

  • Allergie grave aux protéines du poulet ou au latex
  • Enfant de moins de 6 mois
  • Dysfonctionnement du thymus avec une fonction anormale des cellules immunitaires
  • Les troubles immunitaires (graves) (tels que le VIH avec CD4< 200/µl, post-transplantation, traitement avec des modulateurs ou suppresseurs immunitaires, immunodéficience primaire)

Contre-indications relatives :

  • Primovaccination ≥60 ans
  • Enfant entre 6 et 9 mois
  • Grossesse
  • L'allaitement des nourrissons de moins de 6 mois
  • VIH asymptomatique avec CD4 200-500/mm³

 

Les arguments pour/ contre une vaccination contre la fièvre jaune chez un voyageur de plus de 60 ans qui se rend à un pays à risque faible (jaune) :

Arguments pour Arguments contre
Futurs voyages en zone endémique. Pas d’autre voyages en zone endémiques dans le futur.
Visite aux pays avoisinant : Problèmes administratifs à la frontière ou entrant une région à risque élevé. Effet secondaire grave après vaccination contre la fièvre jaune chez un parent.
Long voyage ou voyage avec une exposition inévitable aux moustiques.  

 

Meer nieuws over

PUBLIC HEALTH     BUITEN LAND