Passer au contenu principal

Comment les crises sanitaires passées peuvent nous guider dans le cadre de la pandémie actuelle

L'IMT et l'OMS tirent les leçons du passé.

17-01-22

Image 1/1

Les crises telles que la pandémie de COVID-19 ont un impact majeur sur nos soins de santé. Les mères, les nouveau-nés, les enfants, les adolescents et les personnes âgées sont particulièrement impactés. Comment les prestataires de soins de santé et les gouvernements ont-ils assuré les services essentiels pendant l'épidémie de COVID-19, et comment l'ont-ils fait lors de précédentes épidémies, catastrophes naturelles et urgences humanitaires ? Une analyse documentaire réalisée par l'Institut de médecine tropicale (IMT) d'Anvers et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) tire les leçons du passé.

En 2004, un tsunami a anéanti les côtes d'une grande partie de l'Asie du Sud-Est, privant de nombreux enfants de l'accès aux vaccinations de base. Pour y remédier, les gouvernements ont fait pression pour que les populations déplacées soient vaccinées. De même, lors d'une épidémie d'Ebola en Sierra Leone, trop peu d'enfants bénéficiaient des vaccins de base. Le gouvernement y avait alors lancé une campagne de sensibilisation sur l'importance des vaccinations et des soins prénataux. Un rapport a donc été établi sur la base de ces situations et d'autres situations de crise. Si des événements perturbateurs devaient empêcher la vaccination des enfants à l'avenir, les gouvernements pourraient s'appuyer sur ce rapport de l'OMS afin d'identifier les mesures ayant été efficaces par le passé. Des leçons pertinentes ont également été tirées pour la pandémie actuelle de COVID-19. Le rapport compile ainsi 120 interventions uniques liées à différents scénarios : des programmes d'information à la radio jusqu'aux soins prénataux en drive in.

Quatre obstacles fréquents lors d'événements perturbateurs

  1. Moindre disponibilité des services de santé
  2. Moindre recours aux services de santé
  3. Modification et accroissement des besoins en matière de soins de santé
  4. Défis requérant une certaine capacité d'adaptation de la part des services de santé

Dans le cadre des événements étudiés, tous les obstacles n'ont pas été d'ampleur égale et présents dans la même mesure, hormis pour la COVID-19. Dans ce cas précis, les quatre obstacles se sont présentés, avec une perturbation des services aux mères, aux nouveau-nés, aux enfants, aux adolescents et aux personnes âgées. Les perturbations et les besoins supplémentaires en matière de soins de santé étaient principalement dus aux mesures prises contre la propagation du virus, telles que les confinements.

Recommandations pour les crises futures

Le manque de documentation sur les interventions constitue un point sensible majeur. Lors d'une crise soudaine, il est essentiel que les prestataires de soins et les autorités sanitaires prennent des décisions en connaissance de cause, coordonnent leur action et disposent de canaux de communication ouverts. En pareille situation, les prestataires de soins doivent pouvoir s'appuyer sur des directives rapidement disponibles et promptement diffusées.

« Nous faisons deux constatations frappantes. Nous n'avons d'une part pas tiré les leçons des événements précédents pour protéger les services de santé essentiels contre la COVID-19. D'autre part, les enseignements cruciaux tirés des soins de santé et de la coordination des soins au niveau des districts, des régions et des pays sont rarement publiés. En documentant mieux les leçons apprises et en partageant ces informations, nous pourrons agir plus efficacement lors de futures situations de crise », déclare le Dr Lenka Beňová, professeure de santé maternelle à l'IMT et auteure principale de l'étude.

Une troisième recommandation concerne la communication entre les autorités sanitaires et les prestataires de soins, qui devrait être bidirectionnelle. Ce faisant, les prestataires de soins de santé peuvent rapidement indiquer aux décideurs politiques ce qui affecte la prestation des soins de santé et ce qui est nécessaire pour maintenir le niveau de service.

Le rapport complet est disponible ici.

Girl in a jacket

Meer nieuws over

PUBLIC HEALTH     BUITEN LAND