Passer au contenu principal

Fièvre de Lassa

Des cas de fièvre de Lassa ont récemment été répertoriés au Nigéria. Les risques pour le voyageur sont bas.

23-02-18

Image 1/1 : Une route très fréquentée au Nigeria

Des cas de fièvre de Lassa ont récemment été répertoriés au Nigéria. La fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique virale aiguë qui est endémique et saisonnière dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest dont le Nigéria, le Burkina Faso, le Libéria, la Sierra Leone. En janvier et février 2018, un nombre nettement plus élevé de cas a été identifié au Nigeria qu'à la même période au cours des dernières années. Jusqu'à présent, la fièvre de Lassa touchait plutôt le centre et le sud du pays. La vigilance a été renforcée dans les régions affectées.

Le virus de Lassa se transmet par l'urine et les excréments de rats Mastomys. La transmission humaine se produit généralement par l’ingestion d’aliments et de boissons contaminés ou par inhalation (poussière contenant de fines particules de excrétions ou de l’urine de rongeurs infectés) L'infection interhumaine peut se produire à travers l'exposition au virus présent dans le sang, les tissus et les fluides corporels de personnes infectées. Le virus n’est pas transmis par un simple contact social.

Principaux groupes à risque

  • Résidents des ou voyageurs vers les régions endémiques à risque d’exposition aux rats
  • Personnel médical et paramédical responsable des soins des patients ayant la fièvre de Lassa
  • Ceux qui ont pris soin des malades dans leur famille et / ou qui ont été en contact direct avec des fluides corporels ou avec des patients décédés

Temps d'incubation

3 semaines après l'infection.

Symptômes

  • Dans 80% des cas: aucun symptôme.
  • Dans 20% des cas: une fièvre, des maux de tête, un malaise général. Ces symptômes progressent souvent vers des hémorragies, des vomissements, des troubles respiratoires, un gonflement du visage, des douleurs de la poitrine et abdominales, un état de choc, pouvant évoluer vers la mort.

Traitement

  • Soins intensifs et d’appui et traitement des complications
  • Administration d'agents antiviraux tels que la Ribavirine

Prévention

  • Eviter tout contact avec les excréments et l'urine de rats et d’autres rongeurs
  • Eviter tout contact avec les liquides corporels d'un malade
  • A l'hôpital: isolement strict des patients et l’utilisation des vêtements de protection (masque, gants, blouse, ...).

Aucun vaccin n'existe sur le marché à ce jour contre la fièvre de Lassa.

Liens

Meer nieuws over

PUBLIC HEALTH     BUITEN LAND