Passer au contenu principal

La recherche et l'éducation à l'honneur lors de la visite du président Tshisekedi à l'IMT

La visite s'inscrit dans le cadre d'une visite d’Etat pour consolider les relations entre la RDC et la Belgique.

18-09-19

Image 1/1 : Alexander De Croo, Denise Tshisekedi, Félix Tshisekedi, Cathy Berx & Marc-Alain Widdowson

Le Président congolais, Félix Tshisekedi, s’est rendu aujourd’hui à l'Institut de Médecine Tropicale (IMT) d'Anvers. La collaboration de longue date dans le domaine de la recherche et de l'éducation entre l'IMT et ses partenaires congolais a été soulignée au cours de sa visite. La délégation présidentielle a été accueillie par M. Alexander De Croo, ministre de la Coopération au développement, Mme Cathy Berx, gouverneur de la province d’Anvers et Dr Marc-Alain Widdowson, le nouveau directeur de l'IMT. La visite du Président à l'IMT s'inscrit dans le cadre d'une visite d’Etat pour consolider les relations entre la République Démocratique du Congo (RDC) et la Belgique.

L’IMT travaille en étroite collaboration avec des instituts de recherche et des établissements d’enseignement congolais depuis des années dans le but de réaliser des progrès scientifiques et d’améliorer la santé de tous. « Nous collaborons de manière intensive avec des institutions partenaires congolaises dans le domaine de la recherche, de l'éducation et du renforcement des capacités. Ces partenariats à long terme sont essentiels pour résoudre les problèmes de santé non seulement en RDC mais aussi dans le monde", dit le Dr Marc-Alain Widdowson, le directeur de l'IMT. La coopération avec les institutions partenaires congolaises est financée structurellement par le Ministère belge de la Coopération au développement.

Le projet sur la maladie du sommeil a été discuté de manière approfondie au cours de cette visite. Il y a deux ans, les gouvernements belge et congolais et la Fondation Bill et Melinda Gates ont uni leurs forces pour éliminer la maladie du sommeil d'ici 2030. Au début du projet, Près de 90% des cas enregistrés dans le monde sont notifiés en RDC. Les collaborateurs de l’IMT et du Programme national congolais de lutte contre la trypanosomose humaine (PNLTHA) luttent depuis de nombreuses années contre cette maladie dans le but de l’éradiquer d’ici 2030. Au cours de sa visite, le Président a pu voir la mouche tsé-tsé, le vecteur de la maladie du sommeil et a participé à une présentation scientifique interactive sur les outils de détection. L’ITM produit et distribue mondialement plus de deux millions de kits de dépistage chaque année.

L'appui de l'IMT aux recherches lors des épidémies d'Ebola, de Chikungunya, et d’autres maladies infectieuses en RDC a également été débattu lors de la visite présidentielle. La recherche scientifique peut aider à sauver des vies en cas d'épidémie. Les chercheurs de l'IMT travaillent actuellement dans le nord-est de la RDC et essaient de résoudre des questions importantes relatives aux soins Ebola. Dans un monde ultra-interconnecté, il est essentiel que l’IMT continue d’innover et de développer sa capacité d'investigation d'épidémies et se tient prêt à mener des recherches ponctuelles là où une épidémie pourrait se produire.

Enfin, deux étudiants et un ancien étudiant ont donné la justification de leur choix pour l’IMT. Pas moins de 300 Congolais ont étudié à l'IMT au cours de la dernière décennie. Quatorze Congolais y ont obtenu leur doctorat au cours de la même période. L’Institut accueille chaque année plus de 600 étudiants du monde entier en médecine tropicale et en santé internationale.

Meer nieuws over

PUBLIC HEALTH     BUITEN LAND