Passer au contenu principal

Mise á jour - SRAS coronavirus

11-06-15 14:17

Image 1/1

Le SRAS (MERS) coronavirus (le syndrome respiratoire aigu sévère - SRAS) est un virus relativement « nouveau ». Il a été découvert en 2012 et provoque des problèmes respiratoires importants. Il se répand surtout au Moyen-Orient, mais depuis le mois de mai 2015, l’épidémie s’est déplacée également vers la Corée du Sud.

Le MERS-CoV appartient à une grande famille de virus, celle dont fait partie le virus du SARS et un virus qui provoque le rhume. Il doit son nom à la région où il a été découvert en 2012. Ce virus peut entraîner des difficultés respiratoires sévères, voire mortelles. Les personnes prédisposées sont plus exposées à des complications graves.

La manière dont la maladie se transmet n’est pas encore connue avec certitude. Il est probable que les chameaux et les dromadaires jouent un rôle important dans la transmission de la maladie, mais celle-ci peut se faire aussi d’une personne à l’autre. Cependant, cette dernière forme de transmission se répand plus difficilement et est presque exclusivement le fait d’un contact étroit avec des personnes contaminées, comme ce peut être le cas au sein d’une famille ou des hôpitaux. Pour l’instant, il n’existe aucun traitement ni vaccin.

Depuis 2012, des cas ont régulièrement été signalés dans le Moyen-Orient (particulièrement en Arabie Saoudite et aux Émirats Arabes) avec même parfois une petite recrudescence des infections.

Depuis la mi-mai 2015, une épidémie en Corée du Sud s’est déclarée après le retour du Moyen-Orient d’un voyageur infecté. La manière dont la personne a contracté la maladie n’a pas encore été déterminée. Les infections qui en ont résulté se sont toutes produites à l'hôpital (du fait des patients, des visiteurs et des professionnels de la santé) ou des proches parents. Il n'y a jusqu'à présent aucune infection survenue dans la communauté.

Depuis septembre 2012 jusqu'à maintenant (9 juin 2015) 1218 infections ont été rapportées, dont 449 ont débouché sur le décès de patients. Plusieurs cas ont été "exportés" du Moyen-Orient vers d'autres pays, mais aucun n’a été signalé en Belgique.

Le risque pour les voyageurs est considéré comme faible et les déplacements vers le Moyen-Orient ou la Corée du Sud ne sont pas déconseillés. Cependant, certaines précautions sont à prendre pour tous les voyageurs qui se rendent vers ces pays :

  • Lavez-vous et désinfectez-vous les mains régulièrement ;
  • Évitez le contact avec les animaux (surtout avec les chameaux, les dromadaires et leurs excréments) ;
  •  Évitez le contact avec des personnes ayant des problèmes respiratoires (par exemple, la toux, l’éternuement) ;
  • Ne mangez pas d’aliments insuffisamment cuits et ne buvez pas du lait cru.

    Ces précautions concernent surtout les personnes ayant des problèmes de santé sous-jacents tels que le diabète. L’Arabie Saoudite recommande également aux personnes âgées, aux sujets en mauvaise santé, aux enfants de moins de 12 ans et aux femmes enceintes de reporter leur Hajj ou l’Omra jusqu'à nouvel ordre.

    Lorsqu’au cours de votre voyage ou dans les 14 jours après un retour du Moyen-Orient ou de la Corée du Sud vous contractez une toux, une fièvre, ou vous souffrez d’un essoufflement, consultez immédiatement un médecin. Utilisez dans ce cas des mouchoirs jetables pour couvrir votre bouche et votre nez lorsque vous toussez ou éternuez (à jeter après chaque utilisation), lavez-vous et désinfectez-vous les mains régulièrement et évitez le contact avec d'autres personnes en attendant le diagnostic.

    Pour plus d’information

    Meer nieuws over

    PUBLIC HEALTH     BUITEN LAND