Passer au contenu principal

Hommage au Dr Richard Mouzoko

Dr Richard Valery Mouzoko Kiboung, un ancien de l'IMT, a été tué la semaine dernière lors d'une attaque contre un centre de soins Ebola en RDC.

24-04-19

Image 1/1 : Dr Richard Mouzoko and ITM Director Prof Dr Bruno Gryseels

La communauté toute entière de l'Institut de Médecine Tropicale d'Anvers (IMT) est choquée et attristée par la perte de notre ancien étudiant Richard Mouzoko. Le docteur Richard Valery Mouzoko Kiboung, médecin camerounais, déployé par l'OMS pour faire face à l'épidémie d'Ebola dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a été tué lors d'une attaque contre l'hôpital universitaire de Butembo, ce vendredi 19 avril 2019. Présidant une réunion de coordination, le Dr Richard - également connu comme Dr Valery par les étudiants et le personnel du Master en Santé Publique - a été surpris par des assaillants qui réclament le départ de la communauté internationale engagée dans la lutte contre Ebola.

Le Dr Richard a consacré sa carrière professionnelle à œuvrer pour meilleure santé des communautés dans son pays et au-delà. Au Cameroun, il a été impliqué dans la lutte contre le paludisme dans la région de l'Adamaoua de 2008 à 2012. Après avoir terminé son Master en Santé Publique à l'ITM en 2012-2013, il a été employé au niveau central par le Ministère de la Santé publique pour contribuer au développement d'un système national d'assurance santé. À cette fin, il est revenu à l'IMT pour suivre une formation courte en Politiques de Santé en 2014-2015. Outre son engagement national, il a travaillé pour l'OMS dans le cadre de l'Initiative pour l'Éradication de la Poliomyélite au Tchad en 2014 et plus récemment dans la lutte contre Ebola en RDC.

Le personnel enseignant de l'IMT ainsi que les anciens étudiants du Master en Santé Publique et de la formation courte en Politiques de Santé se souviennent du Dr Richard Mouzoko comme une personne brillante possédant une riche expérience du terrain. D’un médecin qui faisait preuve d’un grand sens de professionnalisme et d’une persévérance remarquable pour atteindre ses objectifs. Grâce à son ouverture d'esprit, il s’intégrait facilement dans une équipe multiculturelle et multidisciplinaire.

Le Dr Veerle Vanlerberghe de l'IMT, promoteur de la thèse du Dr Richard, témoigne ainsi:

« Il était toujours très préoccupé par les populations vulnérables dans le cadre des recherches pour sa thèse au sujet de l'impact des changements de politiques et de l'organisation des services de santé sur l'apparition du paludisme grave, cause importante de mortalité et de morbidité au Cameroun. Il était toujours désireux d'apprendre de nouvelles méthodes et de les appliquer dans la lutte contre les maladies qui se développaient au sein de son continent. Après les cours, il était heureux de passer du temps avec sa famille, d'autant plus que sa femme avait donné naissance à leur fils Baudouin lors de son séjour d’études à Anvers. »

Pendant la crise actuelle du virus Ebola en RDC, le Dr Richard s'est mis en première ligne pour sauver des vies dans une crise sanitaire caractérisée par la violence et la méfiance. Son engagement, ainsi que celui de milliers d'autres agents de santé et de chercheurs, y compris du personnel de l'IMT, mérite le plus grand respect et la plus grande reconnaissance. Il est tragique que celui qui tentait de lutter contre une épidémie meurtrière, ait été lui-même pris pour cible en raison de ses bonnes actions. Nous continuerons à dire haut et fort: les agents et établissements de santé ne doivent jamais être une cible.

Nous nous souviendrons du Dr Richard pour son courage, son professionnalisme et son grand cœur. Nos pensées vont à sa famille, ses amis et ses collègues. Le décès tragique de Dr Richard est une perte énorme pour la famille des anciens étudiants de l'IMT et la communauté mondiale de la santé publique. Ne l’oublions pas.

Des témoignages et condoléances peuvent être partagés sur la page Facebook de l’IMT ou envoyés par e-mail.

Meer nieuws over

PUBLIC HEALTH     BUITEN LAND