Prévention du fièvre typhoides

Introduction

Le fièvre typhoides est une infection provoquée par la bactérie Salmonella typhi. On peut être contaminé en mangeant ou en buvant des aliments ou des boissons contenant des résidus de matières fécales. Un sujet contaminé par le fièvre typhoides peut le transmettre à d'autres personnes en leur touchant les mains ou, par exemple, par l'intermédiaire d'un robinet ou d'une clenche de porte. Le risque pour les voyageurs est très bas dans la plupart des pays. Par contre, il est bien présent dans certains pays du sous-continent indien. Les personnes qui voyagent dans des conditions peu hygiéniques courent bien évidemment plus de risques que les autres. De la même façon, le risque est plus élevé pour les voyageurs issus de l'immigration qui rendent visite à leur famille dans leur pays d'origine.
Les symptômes du fièvre typhoides apparaissent généralement une à deux semaines après la contamination:

  • Fièvre
  • Mal de tête
  • Mal de ventre
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Constipation ou diarrhée
  • Eruption cutanée
  • Ensuite, étourdissements

Si elle n'est pas traitée, la maladie peut être fatale.

Prévention          

La prévention implique principalement les mêmes mesures d'hygiène que pour prévenir la diarrhée des voyageurs.

La vaccination se compose d'une injection (Typhim Vi® ; Typherix® n'est plus disponible sur le marché belge depuis 2018) ou d'une série de trois capsules (Vivotyf®). Toutefois, dans les deux cas, le sujet ne dispose que d'une protection partielle pendant trois ans, une bonne hygiène alimentaire reste donc importante.
La vaccination n'est conseillée que pour les voyages de plus de trois semaines
- dans le sous-continent indien (Inde, Pakistan, Bangladesh, Népal, Maldives, Sri Lanka)
La vaccination peut être considérée pour les voyages de plus de trois semaines
- pour les voyageurs d'origine étrangère qui se rendent dans leur pays d'origine pour rendre visite à leurs amis ou à leur famille. Ce groupe cible est également appelé « visiting friends and relatives ».
- ou qui vont y rester dans de mauvaises conditions.

Que faire en cas de symptômes

En cas de symptômes pouvant laisser entendre la contamination éventuelle, il convient de consulter le plus rapidement possible pour faire établir un diagnostic. Pendant votre voyage, téléphonez à votre assurance de voyage pour des conseils sur les services médicaux fiables à contacter.