Mal d’altitude ou mal de montagne

  • Si vous restez plus de 4 heures à une altitude supérieure à 2000 mètres, vous courrez un risque de développer le mal d’altitude.
  • Les symptômes peuvent être très divers : insomnie, irritabilité, maux de tête, et dans les cas graves, des difficultés respiratoires ou la confusion.
  • Pour éviter des problèmes, nous vous recommandons de vous acclimater pendant quelques jours en faisant des randonnées à une altitude intermédiaire (1500-2500 m), de bien vous hydrater et de ne pas dépasser plus de 400 m par jour. En cas de trekking et pour s'acclimater plus rapidement, vous pouvez prendre l'acétazolamide préventif 125 mg 2x1 / d. En cas de malaise, vous devez arrêter votre randonnée et si les symptômes s’aggravent descendez le plus rapidement possible.