Aperçu des nouvelles
Nouvelles

Aidez-nous à trouver les moustiques exotiques en Belgique !

Communiqué de presse conjoint de l’IMT et Sciensano
memo

Avec le projet MEMO+, Sciensano et l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers (IMT) suivent de près la présence de moustiques exotiques en Belgique. Désormais, ils comptent également sur la participation des citoyens. Toute personne qui pense reconnaître un moustique tigre pourra maintenant télécharger une photo du moustique en question sur SurveillanceMoustiques.be.  

Depuis plus de 10 ans, l’IMT est activement à la recherche de moustiques exotiques, dont le moustique  tigre asiatique (Aedes albopictus). Au cours du projet MEMO (Monitoring Exotic MOsquitoes), les chercheurs ont surveillé les endroits par lesquels les moustiques exotiques sont le plus susceptibles d'entrer dans le pays. Sciensano a rejoint la nouvelle phase de ce projet, désormais appelé MEMO+. Avec ce projet, les instituts de recherche cherchent à déterminer la présence de moustiques exotiques en Belgique et l’impact de celle-ci sur la santé publique. A cette fin, Sciensano a mis en place une plateforme de science citoyenne. Si vous pensez avoir repéré un moustique tigre en Belgique, vous pouvez le photographier et télécharger cette photo sur SurveillanceMoustiques.be. Des scientifiques vérifieront par la suite s’il s’agit bien d’un moustique tigre.

Les moustiques exotiques ne sont pas nouveaux en Belgique

La chasse aux moustiques de l’IMT s’est révélée fructueuse. Ces dernières années, les chercheurs ont ainsi détecté la présence de moustiques tigres, de moustiques des forêts asiatiques et d’autres moustiques exotiques dans les aires d’autoroute, les entreprises d’importation de pneus et de bambous de la chance et dans les terrains industriels. A l’origine, le moustique tigre provient de l’Asie du Sud-Est mais maintenant il s’est installé dans certaines partie d’Europe, d’Amérique et d’’Afrique. Ceci ce doit principalement au transport mondial de marchandises, au réchauffement climatique et à sa grande capacité d’adaptation.

La surveillance des moustiques exotiques est d’une importance cruciale. Si nous pouvons localiser à temps ces moustiques, nous pourrons mieux les contrôler et reporter aussi longtemps que possible leur implantation dans notre pays. Nous retrouvons ces moustiques régulièrement en Belgique mais pour l’instant, cette espèce ne s’y est pas encore implantée. Si ces moustiques s’installent chez nous, il sera important de suivre leurs populations de très près, afin de pouvoir évaluer le risque de transmission de virus”, affirme Isra Deblauwe, entomologiste à l’IMT.

Aidez-nous à repérer les moustiques tigres pour contribuer à la santé publique

Javiera Rebolledo, responsable du projet chez Sciensano: “Le moustique tigre peut potentiellement transmettre des pathogènes tels que le virus de la dengue, du chikungunya et du Zika quand il pique une personne infectée. C’est la raison pour laquelle nous voulons surveiller la présence de cette sorte de moustique exotique dans notre pays, car une fois le moustique implanté, toutes les personnes revenant de voyage infectées posent un risque de transmission locale du virus. Pour cela, nous comptons sur vous. A l’aide de notifications en ligne par des photos, nous espérons repérer ces moustiques aussi rapidement que possible afin de pouvoir prendre des mesures et éviter, ou au moins retarder, leur implantation dans notre pays. De cette manière, nous voulons essayer d’éviter que ces moustiques transmettent des virus qui pourraient infecter la population belge."

À partir de maintenant, gardez l'œil ouvert et préparez votre appareil photos. Le mieux est de chercher dans les milieux humides comme les petites flaques d’eau stagnante que vous trouvez dans des pneus de voiture, pots de fleurs, gouttières et tonneaux d’eau de pluie car c’est à ces endroits que le moustique tigre dépose ses œufs. Sur SurveillanceMoustiques.be, vous trouverez plus d’informations sur la manière de reconnaître ce petit moustique à rayures blanches et noires. Passez d’abord par les simples étapes d’identification pour ensuite télécharger une photo d’un (éventuel) moustique tigre. Aidez-nous à trouver ces moustiques et contribuez ainsi à la santé publique !

Le projet est une collaboration entre Sciensano, l’Institut de Médecine Tropicale (IMT) et le Barcoding Facility for Organisms and Tissues of Policy Concern (BopCo) pour l’identification moléculaire des moustiques exotiques collectés. Ce projet est financé par le Fédéral et les Entités Fédérées pour l’Environnement et pour la Santé via le Plan d’Action Nationale Environnement-Santé (NEHAP).

Faites passer le mot ! Partagez cette nouvelle sur

Nouvelles similaires