THèME

Les médicaments et l’éthique

Dans les pays à faible et moyens revenus, des médicaments de qualité inferieure sont communs. Ils sont une menace pour la santé de l’individu et de la communauté :  par exemple, des produits sous-dosés ou insuffisamment biodisponibles causent des échecs thérapeutiques, et ils peuvent aussi provoquer l’émergence des résistances (p.ex., dans le cas des antipaludéens). Néanmoins, ils restent souvent inaperçus. Des mesures ‘répressives’ peuvent aider dans la lutte contre les médicaments falsifiés, qui sont toujours illégaux, mais ils ont peu d’effet sur la circulation des médicaments de qualité inférieure. C’est pourquoi il faut renforcer les capacités des agences de réglementation, et sensibiliser tous les acteurs concernés (bailleurs de fonds, acheteurs etc.).

Avec le soutien de DGD, l’IMT gère un portfolio scientifique consacré à l’accès à des médicaments de qualité assurée dans les pays à faible et moyens revenus, en coopération avec plusieurs partenaires dont le groupe QUAMED, et en strict collaboration avec Because health (site web groupe médicaments). Nos activités spécifiques sont l’appui au développement des lignes politiques, la recherche, le networking, et l’éducation.

Des essais cliniques se déroulent de plus en plus dans les pays à faible et moyens revenus, souvent pour pouvoir répondre aux besoins locaux. Il est très important que toutes ces études se passent correctement au niveau méthodologique ainsi qu’au niveau éthique, et qu’elles répondent aux besoins des communautés.  Nous maintenons un réseau informel des chercheurs cliniques qui faisaient partie du réseau « Switching the Poles » auparavant. Nous stimulons l’échange des idées, la coopération scientifique et la réflexion éthique.